Rechercher
  • Maxime

La déstabilisation de la pyramide est réelle dès lors que les consciences commencent à s'élever et que les êtres commencent à réaliser l'ampleur de leur endormissement. C'est bien pour cela que tous les diseurs de vérité et les véritables enseignants spirituels ont au cours de l'histoire humaine été étouffé. Ils représentaient en tant qu'éveilleurs potentiels, un certain danger pour la santé de la pyramide. Cela parce que ceux-ci éveillaient les êtres à la manipulation, mais aussi à leur potentiel intérieur et spirituel, à la possibilité qu'ils avaient d'évoluer dans leur conscience et de vivre autrement. L'éveil spirituel et la montée en vibrations perturbent la pyramide car un être qui évolue spirituellement, c'est à dire en conscience et en intelligence (du cœur), est un être qui ramène de la lumière et qui se préserve peu à peu de influence et de la manipulation. Le sage ou mage noir évolue par phénomène d'aspiration d'énergie, il a donc besoin des autres (domination) pour évoluer, sans les autres (et leurs faiblesses), il ne peut plus continuer à s'élever. Cela permet de comprendre que c'est en réalité les êtres eux-mêmes, de par leur comportement, de par leur manque de conscience et de connaissances quant aux principes universels qui encouragent ce système. C'est pour cela qu'en comprendre l'existence et le fonctionnement a son importance, comprendre le jeu de manipulation et de tromperies qui se déroule sur Terre et la façon dont les émotions négatives (peur, haine, colère, division, violence, réaction négative...) nourrissent et alimentent ce système et renforcent en conséquence son influence et son pouvoir. Les moyens les plus puissants que les êtres ont contre celui-ci sont la non-violence morale et physique, le changement de mode de vie et de manière de consommer, la culture de la sagesse, la culture de l'Amour (ce que nous sommes essentiellement) au détriment de l'égo, et le rassemblement, l'Unité. Plus les êtres délaisseront leur sommeil pour s'éveiller et prendront conscience de son jeu, plus ils cesseront de rentrer dedans et de l'alimenter, plus celle-ci se retrouvera en difficulté et il sera alors temps de fonder des bases plus justes et davantage en phase avec le nouveau cycle en corrélation cette fois-ci avec les lois naturelles et universelles.

Le changement dépend donc de chacun, l'Humanité arrive à un moment important de son histoire où pour chaque individu il va être l'heure du choix. Croire ou ne pas croire, stagner ou évoluer, continuer à dormir ou s'éveiller, rester en captivité (mentalement) ou prendre le chemin de la liberté (s'en délivrer). Ce changement de paradigme et cette fin de cycle ont quant à eux été prédit par toutes les grandes traditions spirituelles de l'Humanité.

En ce qui concerne la spiritualité, celle-ci a été diabolisée, il a été nécessaire pour la santé de la pyramide de la proscrire et de mettre en place des religions dites dogmatiques, vidées de leur sens initial et source potentielle de conflits et de divisions, et donc parfait pour la pyramide et ses besoins.

Elles ont demeuré comme étant un moyen parfait pour alimenter la confrontation et déclencher des guerres et ainsi parvenir à diviser les croyants entre eux cela en jouant sur des croyances mentales et en se servant d'une fausse volonté divine. Ces "religions" altérées ont par la suite entraîné à une misère spirituelle globale, à l'aberration, aux rituels sans valeurs et grotesques, aux discours de peurs et infantilisants maintenant ainsi les êtres dans des croyances puérils et des états intellectuels réduits. La manière dont tout cela est possible est toujours la même: le contrôle (médias, politique, spirituel, alimentation, santé, divertissement...) et la domination, en profitant de la faiblesse (notamment en conscience et en intelligence) d'autrui. La spiritualité quant à elle nous tend la main et nous invite à grandir et à devenir des êtres autonomes, conscients et responsables, à reprendre notre souveraineté et à ne plus demeurer en victime de nos expériences de vie. Finalement, nous sommes des êtres divins en expérience humaine. L'heure, pour ceux qui ont choisi le réveil et l'amour, est à la découverte progressive de cela. 

2 vues
  • Maxime

La raison pour laquelle la spiritualité est le remède absolu contre la souffrance morale est qu'elle redonne la souveraineté à l'essence de l'être plutôt qu'au mental et la personnalité.

C'est l'identification aux croyances constituant la personnalité et aux énergies mentales qui mène l'être à sa perte de souveraineté, puisque de par son identification il les nourrit et leur donne ainsi avantage. 

La raison pour laquelle ces énergies sont dominantes actuellement est que nous vivons dans un monde largement aspirituel et donc dominé par l'aspect matériel. En conséquence et dès le jeune âge, les êtres sont conditionnés à croire que ce qui les détermine est une personnalité et un corps physique alimentant donc l'idée que ceux-ci soient des êtres mortels plutôt que des êtres spirituels, inconditionnés, infinis et inaltérables.

Cet avantage qu'un être, de par son identification, donne à son mental et sa personnalité fait que celui-ci finit par en devenir (relativement) esclave. 

Ainsi, et tout ce qui est propre à ces derniers, c'est à dire notamment les pensées, les croyances et les émotions, finissent par influencer l'être et le mener, n'ayant pas le contrôle sur ceux-ci, il en demeure victime.  

La psychologie est quant à elle intéressante, mais tout comme il est vrai qu'elle est un business lucratif, il l'est aussi qu'elle ne peut régler la souffrance d'une manière absolue et définitive, seule une vie saine et une quête spirituelle le peut vraiment. La raison de cela est simple, la spiritualité intervient à la racine profonde du problème et cette racine est le fait que l'être s'identifie et alimente ce qui ne constitue pas sa propre réalité. D'un point vue spirituel, cette identification réconforte la séparation d'avec l'Absolu et tant qu'il y aura séparation il existera potentiellement de la souffrance et de l'insatisfaction. 

La spiritualité de son côté, et dans un premier temps, propose de remettre les choses à leur bonne place, elle propose de remettre le Soi et donc la réalité essentielle de l'être devant le mental et la personnalité.

Cela nécessite donc un retournement intérieur où l'essence de l'être va redevenir maître face au mental. Cette reprise de contrôle ne met pas pour autant et dans un premier temps un terme à la personnalité et au mental. Ceux-ci restent présents mais ne dominent cependant plus. Ensuite, et plus l'être va avancer dans sa vie spirituelle et à partir de cette nouvelle stabilité, plus celui-ci sera préservé de toute influence psychologique mais aussi d'émotions (négatives) qui se seront purifiées et harmonisées.

Plus l'Amour va grandir en lui et plus le mental et la personnalité vont s'abandonner, laissant ainsi place à ce qu'il est vraiment et il retrouvera ainsi la paix, la joie et l'Amour qui cette fois-ci ne seront plus relatifs et aléatoires mais permanents et absolus. Ainsi et jusqu'à l'accomplissement spirituel, mettant un terme total à la souffrance psychologique, aux maladies mentales, et lui redonnant une totale souveraineté. Il est ici question de la guérison par l'Amour et donc de la plus pure de toutes les guérisons.

Cette possibilité de retournement résulte d'abord d'un choix et d'une volonté consciente de l'être d'abandon de l'activité mentale pour ce qui est davantage véritable. C'est ensuite en devenant conscient de sa propre activité intérieure que ce retournement devient possible, c'est un travail d'observation et de lâcher prise intérieur où il s'agit de devenir témoin passif. Il est donc pour cela absolument requis de se poser, d'arrêter d'en rajouter (croyances notamment) et de revenir à l'essentiel en ouvrant son cœur et en accueillant progressivement la lumière et le silence de la vérité.

Ce retournement est ce que les spiritualités ont appelé la conversion, c'est-à-dire le passage de l'ombre à la lumière. 

6 vues